fbpx

Changements climatiques : quels impacts sur le développement économique régional

1
Prix membre*
Gratuit
Prix Ressource AEQ*
Gratuit
Prix non-membre*
95$ +tx
*sujets à changement sans préavis.
Rejoignez-nous le 27 septembre lors d'une webconférence pour discuter des différents enjeux du changement climatique et des solutions que nous pouvons apporter selon nos différents secteurs d'activités.

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) des Nations unies a publié, le 4 avril dernier, son plus récent rapport, lequel présente des solutions permettant de limiter le réchauffement de la planète en transformant des secteurs tels que l’énergie, l’industrie, l’agriculture et l’utilisation des sols, les bâtiments et les transports.

Le troisième volet du sixième rapport d’évaluation du GIEC, intitulé « Atténuation du changement climatique », montrerait qu’entre 2010 et 2019, les émissions de GES auraient été plus élevées qu’au cours de n’importe quelle autre décennie de l’histoire de l’humanité, et que le temps presse pour limiter le réchauffement de la planète à 1,5°C. Le rapport indique que les émissions mondiales de GES devront cesser d’augmenter au plus tard en 2025 et être réduites de moitié d’ici 2030, par rapport à leur niveau actuel afin de limiter la hausse de la température à 1,5 °C, qu’une « réduction substantielle » de l’utilisation des hydrocarbures serait nécessaire pour limiter la hausse de la température mondiale, que des moyens de réduire les émissions pour limiter le réchauffement planétaire à 1,5 °C existent et que leur coût est de plus en plus abordable et qu’une modification des habitudes de consommation permettrait de réduire de façon significative les émissions de GES.

Le secteur industriel  fait aussi partie des solutions pour limiter le réchauffement de la planète à  1,5°C, et il importe que les professionnels en développement économique soient sensibilisés à cet aspect lorsqu’ils tentent d’attirer une entreprise sur leur territoire et qu’ils comprennent quel peut être leur rôle auprès des entreprises dans le domaine des changement climatiques, que l’on pense à l’amélioration de l’efficacité énergétique, la gestion de la demande de matériel, l’augmentation du flux circulaire de la matière, l’électrification de même que la captation et la séquestration.

Beaucoup de matière donc, sur laquelle le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ) s’est évidemment penché au cours des dernières années. Il nous fera d’ailleurs plaisir de discuter avec vous des enjeux liés aux changements climatiques et des conclusions et recommandations du GIEC lors d’une webconférence qui se tiendra le 27 septembre à 9h00. Pour l’occasion, je serai accompagnée de monsieur Olivier Dulude, Directeur adjoint des affaires législatives et publiques du CPEQ. 

Prenez note tout de suite de cet événement à votre agenda, c’est un rendez-vous!

 

Hélène Lauzon

Présidente-directrice générale

Conseil Patronal de l’Environnement du Québec (CPEQ)

 

Dates et inscription

Politique en regard de la présence aux activités de formation

  • Attendu que l’APDEQ remet une attestation de participation au terme de chacun des cours qu’elle diffuse;
  • Attendu que cette attestation confirme la participation à un nombre d’heures de formation spécifique;
  • Attendu que la présence du participant est attendue et obligatoire pour toute la durée de la formation (activité synchrone);
  • Attendu qu’aucun visionnement de l’activité en différé ne sera autorisé;
  • Attendu que chaque formation procure un nombre de points en vue de l’obtention de la certification au titre de Développeur Économique;

Une attestation de participation sera décernée au participant, dans la mesure où le taux d’absentéisme n’excède pas 20 % des heures prévues à la formation.

Calendrier des activités
Chargement… Chargement…