Rechercher
Close this search box.
OFFRE D'EMPLOI

Conseiller(ère) en développement coopératif

La Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) est à la recherche d'un(e) Conseiller(ère) en développement coopératif
Description du poste

La Coopérative de développement régional du Québec est à la recherche d’une personne dynamique et passionnée pour se joindre à son équipe comme conseiller ou conseillère en développement coopératif, Nous recherchons une personne qui a une bonne connaissance des processus d’affaires. Cette personne souhaite notamment contribuer à accroître la présence et l’impact des entreprises collectives au Québec.

Travailler à la CDRQ, c’est contribuer à vitaliser les régions, à maintenir une diversité des services de proximité, mais surtout, c’est travailler à améliorer la productivité et la compétitivité des entreprises d’ici. Nous croyons au virage vert de l’économie québécoise et au maintien d’une diversité de services de proximité.

Votre rôle : Accompagner les entreprises collectives

La personne que nous recherchons accompagnera des groupes d’entrepreneur(e)s en création d’entreprises collectives et conseillera les organisations existantes.

Plus spécifiquement, nous souhaitons que notre futur·e collègue puisse :

  • Guider les groupes promoteurs dans la mise sur pied de nouvelles entreprises collectives (OBNL/Coop) ;
  • Soutenir les entreprises dans une démarche de plan de développement ou de projet d’expansion ;
  • Accompagner les entreprises dans la recherche de financement ;
  • Accompagner les entreprises dans leur gouvernance et leur vie associative ;
  • Délivrer des services-conseils en gestion d’entreprises collectives.
Vos tâches au cœur de la CDRQ 
Au sein de notre équipe, vous aurez, entre autres, à :
  • Collaborer avec des partenaires dans des dossiers de création ou de croissance d’entreprise ;
  • Promouvoir, organiser et réaliser des mandats en services-conseils auprès d’entreprises collectives. Que ce soit des mandats de formation, de rédaction de plan d’affaires ou stratégiques, de recherche financement, de transformation numérique, etc. ;
  • Capacité à vulgariser et transmettre vos connaissances à nos membres et clients ;
  • Contribuer à différents projets de développement interne, et ce, tant au niveau régional que provincial ;
  • Effectuer les réquisitions de factures pour les services rendus à nos membres ;
  • Promouvoir les services de la CDRQ auprès des clientèles cibles.
Ce que nous recherchons

Tout d’abord, vous devez posséder un bac en administration des affaires ou autre diplôme de 1er cycle pertinent avec les tâches à accomplir. Nous visons des gens possédant un minimum de trois années d’expérience dans le profil de l’emploi. Avoir déjà accompagné des entreprises, disposer de connaissances en gouvernance ou avoir une aisance en transformation numérique sont considérés comme des atouts.

Vous devez également maîtriser la langue française et disposer d’un niveau fonctionnel dans la langue de Shakespeare. Être disponible quelques fois les soirs et fins de semaine afin de répondre aux besoins variés des entreprises est requis. Enfin, comme le Québec est grand et que les besoins sont partout, il vous faut un permis de conduire valide.

Un emploi de choix et ses avantages

Occuper un poste de conseiller ou conseillère en développement coopératif (niveau 4) à la CDRQ s’accompagne de nombreux avantages dont ceux de pouvoir effectuer ses tâches en télétravail, de profiter d’un horaire flexible et de 35 h de congé mobile. Toute notre équipe profite d’avantages sociaux dont, entre autres, un régime d’assurances collectives et un régime de retraite simplifié. Encore mieux, afin de vous garder en forme physiquement et intellectuellement, nous payons une partie de l’abonnement à des activités sportives et l’inscription à diverses formations ou perfectionnements. Mais surtout, vous avez la possibilité de voyager à peu de frais partout au Québec lors de nos vidéoconférences d’équipe !

Postulez en complétant le formulaire disponible sur notre site Web.

La Coopérative de développement régional du Québec (CDRQ) est à la recherche d'un(e) Conseiller(ère) en développement coopératif
Description du poste
Votre rôle : Accompagner les entreprises collectives

La personne que nous recherchons accompagnera des groupes d’entrepreneur(e)s en création d’entreprises collectives et conseillera les organisations existantes.

Plus spécifiquement, nous souhaitons que notre futur·e collègue puisse :

  • Guider les groupes promoteurs dans la mise sur pied de nouvelles entreprises collectives (OBNL/Coop) ;
  • Soutenir les entreprises dans une démarche de plan de développement ou de projet d’expansion ;
  • Accompagner les entreprises dans la recherche de financement ;
  • Accompagner les entreprises dans leur gouvernance et leur vie associative ;
  • Délivrer des services-conseils en gestion d’entreprises collectives.
Vos tâches au cœur de la CDRQ 
Au sein de notre équipe, vous aurez, entre autres, à :
  • Collaborer avec des partenaires dans des dossiers de création ou de croissance d’entreprise ;
  • Promouvoir, organiser et réaliser des mandats en services-conseils auprès d’entreprises collectives. Que ce soit des mandats de formation, de rédaction de plan d’affaires ou stratégiques, de recherche financement, de transformation numérique, etc. ;
  • Capacité à vulgariser et transmettre vos connaissances à nos membres et clients ;
  • Contribuer à différents projets de développement interne, et ce, tant au niveau régional que provincial ;
  • Effectuer les réquisitions de factures pour les services rendus à nos membres ;
  • Promouvoir les services de la CDRQ auprès des clientèles cibles.
Ce que nous recherchons

Tout d’abord, vous devez posséder un bac en administration des affaires ou autre diplôme de 1er cycle pertinent avec les tâches à accomplir. Nous visons des gens possédant un minimum de trois années d’expérience dans le profil de l’emploi. Avoir déjà accompagné des entreprises, disposer de connaissances en gouvernance ou avoir une aisance en transformation numérique sont considérés comme des atouts.

Vous devez également maîtriser la langue française et disposer d’un niveau fonctionnel dans la langue de Shakespeare. Être disponible quelques fois les soirs et fins de semaine afin de répondre aux besoins variés des entreprises est requis. Enfin, comme le Québec est grand et que les besoins sont partout, il vous faut un permis de conduire valide.

Un emploi de choix et ses avantages

Occuper un poste de conseiller ou conseillère en développement coopératif (niveau 4) à la CDRQ s’accompagne de nombreux avantages dont ceux de pouvoir effectuer ses tâches en télétravail, de profiter d’un horaire flexible et de 35 h de congé mobile. Toute notre équipe profite d’avantages sociaux dont, entre autres, un régime d’assurances collectives et un régime de retraite simplifié. Encore mieux, afin de vous garder en forme physiquement et intellectuellement, nous payons une partie de l’abonnement à des activités sportives et l’inscription à diverses formations ou perfectionnements. Mais surtout, vous avez la possibilité de voyager à peu de frais partout au Québec lors de nos vidéoconférences d’équipe !

Postulez en complétant le formulaire disponible sur notre site Web.

Calendrier des activités
[eo_fullcalendar headerLeft='prev,next today' headerCenter='title' headerRight='month,agendaWeek']

Politique en regard de la présence aux activités de formation

  • Attendu que l’APDEQ remet une attestation de participation au terme de chacun des cours qu’elle diffuse;
  • Attendu que cette attestation confirme la participation à un nombre d’heures de formation spécifique;
  • Attendu que la présence du participant est attendue et obligatoire pour toute la durée de la formation (activité synchrone);
  • Attendu qu’aucun visionnement de l’activité en différé ne sera autorisé;
  • Attendu que chaque formation procure un nombre de points en vue de l’obtention de la certification au titre de Développeur Économique;

Une attestation de participation sera décernée au participant, dans la mesure où le taux d’absentéisme n’excède pas 20 % des heures prévues à la formation.