Rechercher
Close this search box.

Antoine De Tilly

Administrateur
Directeur au développement économique

Détenteur de deux Baccalauréats en Administration des affaires profil marketing et finances à l’Université de Sherbrooke et d’une maitrise en stratégie de l’intelligence d’affaires, Antoine De Tilly a débuté sa carrière en développement économique à Sorel-Tracy, où il agissait à titre de directeur général adjoint de l’organisme local de 2021 à 2023.

Depuis 2023, il occupe le poste de directeur du développement économique chez NexDev – Développement économique Haut-Richelieu, le bras économique de Saint-Jean-sur-Richelieu et région. Les mandats principaux de M De Tilly consistent à la zone d’innovation en sécurité civile et publique (défense) du Haut-Richelieu, le développement de l’aéroport de Saint-Jean-sur-Richelieu, ainsi que l’accueil d’un nouveau centre de recherche et d’innovation en sécurité et défense.

Ce dernier est reconnu pour son dynamisme, ses idées créatives et sa détermination. Ces qualités seront mises à profit au sein du conseil d’administration de l’APDEQ et font de lui un ambassadeur tout désigné pour la relève en développement économique au Québec.

Calendrier des activités
[eo_fullcalendar headerLeft='prev,next today' headerCenter='title' headerRight='month,agendaWeek']

Politique en regard de la présence aux activités de formation

  • Attendu que l’APDEQ remet une attestation de participation au terme de chacun des cours qu’elle diffuse;
  • Attendu que cette attestation confirme la participation à un nombre d’heures de formation spécifique;
  • Attendu que la présence du participant est attendue et obligatoire pour toute la durée de la formation (activité synchrone);
  • Attendu qu’aucun visionnement de l’activité en différé ne sera autorisé;
  • Attendu que chaque formation procure un nombre de points en vue de l’obtention de la certification au titre de Développeur Économique;

Une attestation de participation sera décernée au participant, dans la mesure où le taux d’absentéisme n’excède pas 20 % des heures prévues à la formation.