Rechercher
Close this search box.

Avantages d’une productivité accrue pour une entreprise

par Investissement Québec

Augmenter la productivité d’une entreprise peut contribuer à fidéliser la clientèle et à retenir les employés.
Lisez cet article pour en savoir plus!

 

Entrevue avec Audrey Bonin, Directrice – Conseils industriels aux entreprises chez Investissement Québec CRIQ.

 

Quels sont les avantages d’augmenter la productivité d’une entreprise?

Il est important pour une entreprise de connaître son taux de productivité si elle souhaite s’améliorer. Cela fait partie des indicateurs de rendement clé (IRC) de base selon Audrey Bonin, directrice, Conseils industriels aux entreprises chez Investissement Québec – CRIQ.

Madame Bonin, qu’est-ce que la productivité? Y a-t-il une façon simple de la définir?

Il y a plusieurs façons de la définir et, par conséquent, d’examiner la productivité de son entreprise. Cela peut passer, par exemple, par la notion de « faire plus avec moins ». Il peut également s’agir de produire moins de non-qualité, c’est-à-dire moins de produits qui ne correspondent pas aux normes de qualité de l’entreprise. La définition de la productivité au sein d’une entreprise peut également passer par la fiabilité de ses machines et la réduction des temps d’arrêt. Elle repose également sur les objectifs stratégiques, le secteur d’activité, la concurrence, etc. En d’autres mots, il y a une panoplie de critères et de facteurs qui définissent la productivité d’une entreprise.

« Les entreprises doivent mesurer leur productivité pour savoir si elles progressent ou régressent. » – Audrey Bonin

Comment mesure-t-on la productivité? Y a-t-il plusieurs façons de la calculer?

Il n’y a pas de formule universelle. Une entreprise pourrait, par exemple, calculer sa productivité en comparant la valeur produite contre la valeur investie. Cela dit, les formules les plus simples sont les suivantes : la quantité de produits par employé ou la quantité de produits par heure travaillée. En fait, ces façons sont utilisées de manière assez courante par les gestionnaires. Il n’en demeure pas moins que le choix de la formule reste à la discrétion de l’entreprise.

Une mesure un peu plus précise, et très populaire auprès des ingénieurs, fait intervenir le taux de rendement global, le TRG. Cette mesure prend en considération la performance des lignes de production et leur disponibilité ainsi que les pertes de qualité. Il est en général admis qu’une entreprise qui a un TRG autour de 85 % présente une belle productivité.

En tant qu’entreprise, comment établit-on les mesures de productivité? Y en a-t-il une meilleure qu’une autre?

Chaque mesure de productivité n’est ni bonne ni mauvaise. Pour choisir un indicateur, les entreprises doivent se poser différentes questions. Quel est mon taux de produits non conformes? À quelle fréquence ai-je des arrêts non planifiés? Quelle quantité d’espace dois-je utiliser pour la production, l’entreposage…? Quelle est la quantité de produits non finis qui dorment sur les étagères? Et ainsi de suite.

Pour être en mesure de constater si elles s’améliorent ou non dans le temps, les entreprises doivent connaître leurs données de base. Il faut un point de départ sur lequel se reposer. Encore une fois, la quantité de produits par heure travaillée est souvent la façon la plus facile et la plus accessible de mesurer la productivité d’une entreprise. Si nous avons une équipe d’amélioration continue, il peut être plus précis de travailler avec le TRG; nous pouvons alors facilement observer l’incidence des différents facteurs. Avec ces données, il est possible de cibler les goulots d’étranglement et d’établir les priorités à venir.

Y a-t-il une solution facile pour augmenter la productivité d’une entreprise?

Pour améliorer la productivité d’une entreprise, il n’y a pas de recette miracle. Souvent, les gens vont penser à intégrer des robots dans leur chaîne de production, mais ce n’est pas toujours la meilleure solution. Ils peuvent aider à augmenter la productivité, mais aussi la faire baisser. Les robots représentent une technologie intéressante qui exige toutefois des compétences particulières. Si les employés ne les possèdent pas, cela ne soulagera personne. C’est pourquoi il est important de cibler les endroits où l’on peut faire des gains. Est-ce sur le plan de la qualité des produits, des employés, des procédés, du temps, de la manutention, des machines, etc.? Ces dernières datent-elles d’avant la Deuxième Guerre mondiale? Parfois, la modernisation du parc d’équipements peut constituer une bonne solution pour augmenter la productivité, mais c’est aussi une question de planification et d’ordonnancement. Bref, il n’y a pas de réponse unique. En général, un regard extérieur permet de déterminer les endroits où il peut y avoir un gain en productivité.

Quels sont les avantages pour une entreprise d’augmenter sa productivité?

Une entreprise devrait toujours orienter ses projets et ses objectifs en fonction de ses clients, puisque ce sont eux qui la font vivre. En ce sens, il est important de connaître leurs irritants. Par exemple, une entreprise pourrait travailler à augmenter sa productivité dans le but de réduire ses délais de livraison. Cet élément pourrait contribuer à fidéliser la clientèle. Une autre pourrait souhaiter un meilleur contrôle sur son prix de revient et réaliser des efforts pour augmenter sa productivité dans ce sens. Elle pourrait alors mieux contrôler son prix de vente et possiblement ses marges. L’augmentation de la productivité peut aussi avoir un effet sur la qualité des produits. La réduction des produits non conformes constitue une façon d’augmenter la productivité et peut représenter un gain important pour une entreprise.

Quelles autres répercussions l’augmentation de la productivité peut-elle avoir sur une entreprise?

Elle peut contribuer à sa compétitivité et à sa réputation, mais ce n’est pas tout! L’augmentation de la productivité peut aussi avoir un effet sur la rétention de la main-d’œuvre, tout particulièrement si l’entreprise a investi dans des machines et des technologies de pointe.

Est-ce que la mise en place de processus clairs peut avoir une incidence sur la productivité et, par conséquent, sur la rétention des employés?

Bien sûr! La mise en place de processus bien définis contribue à la productivité, parce que les employés savent ce qu’ils ont à faire et comment le faire en tout temps. Un fonctionnement bancal se répercutera sur le moral des équipes. Dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, les entreprises doivent être en mesure d’offrir à leurs employés un bon environnement de travail. En général, un environnement agréable en est un bien organisé.

« La planification et la logistique sont des points qui ont une incidence sur la productivité. Dans certains cas, les entreprises n’y accordent pas toujours l’importance nécessaire. » – Audrey Bonin

Y a-t-il des stratégies ou des moyens qui permettent l’augmentation de la productivité au sein d’une entreprise?

La réponse courte à cette question, c’est oui, mais cela dépend de chaque entreprise. Il n’y a pas de stratégies ni de moyens magiques. Les projets liés à l’augmentation de la productivité exigent de la réflexion de la part de la direction et des employés. Pour y voir plus clair, il est possible de faire appel à Investissement Québec. La force de notre société d’État, c’est qu’elle peut intervenir à chaque maillon d’une entreprise, et ce, sur différents plans, comme le financement, les conseils d’affaires, l’innovation et la technologie. Nos bureaux se trouvent partout au Québec. J’invite les entreprises à communiquer avec nous si elles ont des questions.

Vous êtes prêt à poser des gestes concrets pour augmenter la productivité de votre entreprise? Cliquez ici pour remplir notre formulaire de prise de contact!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Calendrier des activités
[eo_fullcalendar headerLeft='prev,next today' headerCenter='title' headerRight='month,agendaWeek']

Politique en regard de la présence aux activités de formation

  • Attendu que l’APDEQ remet une attestation de participation au terme de chacun des cours qu’elle diffuse;
  • Attendu que cette attestation confirme la participation à un nombre d’heures de formation spécifique;
  • Attendu que la présence du participant est attendue et obligatoire pour toute la durée de la formation (activité synchrone);
  • Attendu qu’aucun visionnement de l’activité en différé ne sera autorisé;
  • Attendu que chaque formation procure un nombre de points en vue de l’obtention de la certification au titre de Développeur Économique;

Une attestation de participation sera décernée au participant, dans la mesure où le taux d’absentéisme n’excède pas 20 % des heures prévues à la formation.